Un homme en colère (2021) de Guy Ritchie – Blu-ray 4K Ultra HD

Un homme en colère convoie du lourd en 4K

Sorti dans les salles françaises en juin 2021, soit un mois après la réouverture des cinémas qui étaient tenus de garder rideau baissé pour cause de pandémie de COVID-19, Un homme en colère sera parvenu à réaliser un joli petit score avec près de 450 000 spectateurs. Sa sortie dans une édition Blu-ray 4K Ultra HD top démo sera l’occasion d’élargir cet audimat.


  • Un homme en colère (2021) de Guy Ritchie - Édition boîtier SteelBook – Packshot Blu-ray 4K Ultra HD
  • Fonctionnement du tableau de prixFonctionnement du tableau :
    • Les offres sont listées par ordre croissant de prix.
    • Les offres sont actualisées régulièrement.
    • "Évol." indique la variation du prix entre 2 mises à jour.
    • Nous travaillons continuellement avec les e-commerçants afin d'obtenir les offres absentes dans les meilleurs délais.

    Taux de change en date du 14 janvier 2022 :
    • 1 Livre Sterling = 1,20 Euro
    • 1 Dollar Américain = 0,87 Euro
    • 1 Yen = 0,01 Euro

    IMPORTANT :
    • Bien que les éditions des différents pays soient précautionneusement regroupées, nous vous invitons à vérifier leur contenu exact avant d'acheter : packaging, pistes sons, sous-titres, bonus, etc.
    • DigitalCiné ne saurait être tenu pour responsable en cas d'achat erroné.
    • DigitalCiné perçoit un modeste pécule sur les achats effectués via ces liens d'affiliation.
  • Un homme en colère - Édition boîtier SteelBook
  • Année :
  • 2021
  • Réalisateur :
  • Guy Ritchie
  • Éditeur :
  • Metropolitan
  • Sortie le :
  • 16 octobre 2021 (France)
  • Liens :
  • Test Blu-ray 4K Ultra Haute Définition
  • Image (4K) :
  • Image :
  • Son :
  • Bonus :

  • À propos des captures :
    • Les captures Blu-ray et Blu-ray 4K Ultra HD ont été effectuées directement à partir des disques en résolution native (1920 x 1080p en Blu-ray et 3840 x 2160p en Blu-ray 4K UltraHD) au format jpg en 192dpi sans compression avant d’être converties en 72dpi et compressées en lossly avec une qualité de 83%.
    • Les captures ont été effectuées avec MPC-BE couplé au video renderer madVR et les réglages suivants pour la 4K HDR : "tone map HDR using pixels shaders", "target peaks nits: 150", "tone mapping curve: BT.2390".
    • Les différences colorimétriques observables entre les captures Blu-ray et Blu-ray 4K UltraHD s’expliquent en partie par l’encodage HDR, encodage qui ne peut être retranscrit ici-même.
    Matériel de test :
    • LG 55C7V OLED calibré en SDR, HDR10 et Dolby Vision par HC Calibrage Cédric Louis.
    • Lecteur Oppo UBD-203 EU.
    • Ampli Denon AVR X4500H.
    • Enceintes BC Acoustique + Caisson Rel Q400E.

    Testé à partir de checkdics fournis par l’éditeur.

    Si l’on mentionne les scores en salles d’Un homme en colère (Wrath of Man en VO), c’est tout simplement parce qu’ils sont peu ou prou identiques à ceux du Convoyeur qui avait attiré un peu plus de 480 000 spectateurs à sa sortie en 2004. Si les deux titres n’ont a priori rien en commun, ce nouveau film de Guy Ritchie, Un homme en colère, n’en est pas moins le remake du long-métrage réalisé par Nicolas Boukhrief, Le Convoyeur. Loin de nous l’idée d’éventer le scénario des deux films dont le pitch de départ est, ô surprise, totalement identique, mais nous allons malgré tout mettre les alertes spoilers qui vont bien puisqu’il y est question [Attention mini-spoiler] d’un homme qui se fait engager dans une société de convoyeurs de fond afin de retrouver les assassins de son fils, victime collatérale d’un braquage de fourgon blindé [Fin du spoiler]. Si la base scénaristique est commune, la mise en images quant à elle diffère significativement.

    De haut en bas :

    • Blu-ray – Édition Metropolitan 2021 (Master 4K)
    • Blu-ray 4K UltraHD – Édition Metropolitan 2021 (Master 4K)

    Le Convoyeur reposait essentiellement sur ses personnages et leur caractérisation au fil du récit, bien servis par des « bouilles » de cinoche et des dialogues enlevés, le tout filmé dans l’ambiance poissarde et fauché de la société de convoyage au bord du dépôt de bilan pour ne proposer in fine d’une seule séquence d’action en guise de conclusion. Un homme en colère se focalise avant tout sur son personnage-titre, interprété par un Jason Statham fidèle à lui-même, à savoir mâchoire serré et regard d’acier en mode « terminator vengeur ». Le remake louvoie également bien davantage dans les méandres du temps, faisant ainsi des bonds de plusieurs semaines / mois entre passé et présent pour mieux étoffer tous les tenants et aboutissants de son scénario et in fine les motivations de l’homme-titre. La ville de Los Angeles y est également un personnage à part entière avec ses plans larges aériens pour mieux souligner le caractère tentaculaire de la Cité des Anges qui tient un rôle-clé dans le plan ourdi par les braqueurs qui ont eux aussi droit à un minimum d’épaisseur quand ils demeuraient des anonymes masqués dans le film de Boukhrief.

    Comme pour insister encore davantage sur la colère intérieure de son personnage, la mise en scène calme et posée de Guy Ritchie délaisse ici tous les tics de réalisation et de montage qu’on lui connaissait au hasard dans Snatch pour nous servir des scènes d’action que l’on qualifiera bien volontiers de « burnées ». Pour une fois et quitte à en faire bondir certains de leur fauteuil, on pourrait même aller jusqu’à dire qu’Un homme en colère est un bon remake, précisément parce qu’il propose une approche différente, plus musclée mais sans pour autant sacrifier totalement ses personnages.

    Tout aussi musclé est le Blu-ray 4K Ultra HD que propose Metropolitan en France. Soit une bien belle exclu puisque, sauf erreur de notre part, à l’exception de nos voisins teutons où Un homme en colère est sorti en 4K un mois plus tard, la France fut le premier pays à proposer le film sur ce support là où des pays anglo-saxons traditionnellement plus porteurs (entendre par là les États-Unis et le Royaume-Uni) ont eu droit uniquement à des éditions Blu-ray mais point de Blu-ray 4K. Est-ce la belle notoriété de Guy Ritchie et/ou de Jason Statham dans l’Hexagone qui ont poussé Metropolitan à proposer une édition Blu-ray 4K ? Toujours est-il que, eu égard aux prestations techniques délivrées, une telle sortie sur le support n’est pas pour nous déplaire.

    Un homme en colère ayant fait l’objet d’un tournage à l’aide de caméras numériques Sony CineAlta Venice, le genre de bestiau qui, dixit sa fiche technique, est capable de shooter en 6K, Metropolitan nous propose de fait une image au format respecté 2.39:1 encodée en HEVC 2160/24p HDR10 à partir d’un master intermédiaire en 4K. Dire que le résultat force le respect serait un doux euphémisme mais est toutefois à nuancer par les intentions photographiques. En effet, Guy Ritchie et son directeur de la photographie Alan Stewart qui avaient déjà travaillé ensemble sur Aladdin (2019) et The Gentlemen (2019) ont de toute évidence chercher à renouer avec l’esthétique visuelle des polars noirs d’antan avec pour résultat une image ultra granuleuse et des teintes globalement assez « sombres ». On dit ça pour ceux qui s’attendraient à une image ultra léchée avec des couleurs chatoyantes façon soleil californien. Ceci étant dit, la précision du rendu est juste phénoménale, aussi bien lors des plans larges sur L.A. servis par une profondeur de champ remarquable que lors des gros plans sur les visages, celui de Jason Statham bien sûr mais aussi celui, balafré, de Scott Eastwood. L’étalonnage HDR10 fait également le job à merveille et grâce à des couleurs saturées et contrastées juste comme il faut, permet de percevoir les moindres détails lors des différentes séquences en basse luminosité. À noter que certains plans bien spécifiques ont fait l’objet d’effets de mise en scène qui ont alors tendance à flouter une partie de l’image. On pense par exemple aux plans où Jason Statham se fait tirer dessus en plan large ou encore lorsqu’il ressort groggy de l’hôpital.

    Côté son, les geeks en manque de sensations fortes regretteront sans doute l’absence de pistes Dolby Atmos ou DTS:X mais ils auront largement de quoi se consoler avec les pistes VO et VF DTS-HD Master Audio 7.1. Que dire sinon que le mixage multicanal du film utilise tous les canaux disponibles quasiment sans discontinuer du début à la fin du film. Si le résultat n’est pas toujours des plus fin, il se révèle en revanche bigrement efficace. Et histoire de bien faire les choses et de tordre le coup aux mauvaises habitudes de certains éditeurs, Metropolitan propose donc également la VF en DTS-HD Master Audio 7.1 qui fait jeu égal avec la VO. On appréciera également la présence d’une piste VF audiodescription pour les malvoyants.

    Déjà moins emballante est la section bonus avec en tout et pour tout deux minuscules featurettes d’à peine deux minutes. Pas même le moindre petit making of, interview ou bande-annonce. En dehors de cette disette interactive, nous n’aurions pas craché non plus sur un étalonnage Dolby Vision histoire de sublimer encore davantage les choix photographiques mais en l’état le Blu-ray 4K Ultra HD d’Un homme en colère convoie déjà du très lourd en termes de prestations audio-vidéos.

    Les plus

    • Un remake burné mais pas dégueu du Convoyeur.
    • Des prestations techniques de très haut niveau qui en font un top démo.
    • Un boîtier Steelbook, c’est toujours plus classe.

    Les moins

    • Une interactivité rachitique.

    Un homme en colère – Édition Blu-ray 4K Ultra HD

    Résumé : Un convoyeur de fond, fraîchement engagé, surprend ses collègues par l’incroyable précision de ses tirs de riposte, alors qu’ils subissent les assauts de braqueurs expérimentés. Tous se demandent désormais qui il est, d’où il vient et pourquoi il est là.

    Disque 1 : Un homme en colère en Blu-ray 4K Ultra HD

    Spécifications techniques :

    • Image : 2.39:1 encodée en HEVC 2160/24p HDR10
    • Langues : Anglais & Français DTS-HD Master Audio 7.1, VF Audiodescription
    • Sous-titres : Français, Français pour sourds et malentendants
    • Durée : 1h 58min 24s

    Bonus (HD et VOSTF) :

    • Le cast (1min 35s)
    • Guy Ritchie (1min 25s)

    Disque 2 : Un homme en colère en Blu-ray

    Spécifications techniques :

    • Image : 2.39:1 encodée en AVC 1080/24p
    • Langues : Anglais & Français DTS-HD Master Audio 7.1, VF Audiodescription
    • Sous-titres : Français, Français pour sourds et malentendants
    • Durée : 1h 58min 24s

    Bonus (HD et VOSTF) :

    • Le cast (1min 35s)
    • Guy Ritchie (1min 25s)

    Captures Blu-ray – Édition Metropolitan 2021
    Cliquez pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

    Captures Blu-ray 4K Ultra HD –Édition Metropolitan 2021
    Cliquez pour les visualiser au format HD natif 3840×2160

      Lâchez-vous !

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *