Les Crimes du futur (2022) de David Cronenberg - Blu-ray 4K Ultra HD

Les Crimes du futur : 4K organique

À date, les longs-métrages de David Cronenberg sur support Ultra HD se comptent sur les doigts d’une seule main. Et compte-tenu de sa très belle filmographie, c’est peu dire que chaque nouvelle parution constitue un petit événement en soi. C’est donc tout naturellement avec un certain enthousiasme que les home-cinéphiles accueillent la sortie de son dernier long, Les Crimes du futur, dans une édition Blu-ray 4K Ultra HD très réussie.


  • Les Crimes du futur (2022) de David Cronenberg - Édition Limitée Steelbook Fnac - Packshot Blu-ray 4K Ultra HD
  • Commerçant
  • Prix
  • Évol.
  • Stock
  • Achat
  • Fonctionnement du tableau de prixFonctionnement du tableau :
    • Les offres sont listées par ordre croissant de prix.
    • Les offres sont actualisées régulièrement.
    • "Évol." indique la variation du prix entre 2 mises à jour.
    • Nous travaillons continuellement avec les e-commerçants afin d'obtenir les offres absentes dans les meilleurs délais.

    Taux de change en date du 25 novembre 2022 :
    • 1 Livre Sterling = 1,16 Euro
    • 1 Dollar Américain = 0,96 Euro
    • 1 Yen = 0,01 Euro

    IMPORTANT :
    • Bien que les éditions des différents pays soient précautionneusement regroupées, nous vous invitons à vérifier leur contenu exact avant d'acheter : packaging, pistes sons, sous-titres, bonus, etc.
    • DigitalCiné ne saurait être tenu pour responsable en cas d'achat erroné.
    • DigitalCiné perçoit un modeste pécule sur les achats effectués via ces liens d'affiliation.
  • Les Crimes du futur - Édition Limitée Steelbook Fnac
  • Année :
  • 2022
  • Réalisateur :
  • David Cronenberg
  • Éditeur :
  • Metropolitan
  • Sortie le :
  • 26 septembre 2022 (France)
  • Liens :
  • Box-Office
  • Monde :
  • $4,404,689
  • U.S.A. :
  • $2,452,882
  • Budget :
  • $35,000,000
  • France :
  • 108 591 entrées
  • Test Blu-ray 4K Ultra Haute Définition
  • Image (4K) :
  • Image :
  • Son :
  • Bonus :

  • À propos des captures :
    • Les captures Blu-ray et Blu-ray 4K Ultra HD ont été effectuées directement à partir des disques en résolution native (1920 x 1080p en Blu-ray et 3840 x 2160p en Blu-ray 4K UltraHD) au format jpg en 192dpi sans compression avant d’être converties en 72dpi et compressées en lossly avec une qualité de 83%.
    • Les captures ont été effectuées avec MPC-BE couplé au video renderer madVR et les réglages suivants pour la 4K HDR : "tone map HDR using pixels shaders", "target peaks nits: 150", "tone mapping curve: BT.2390".
    • Les différences colorimétriques observables entre les captures Blu-ray et Blu-ray 4K UltraHD s’expliquent en partie par l’encodage HDR, encodage qui ne peut être retranscrit ici-même.
    Matériel de test :
    • LG 65C1 OLED calibré en SDR, HDR10 et Dolby Vision par HC Calibrage Cédric Louis.
    • Lecteur Oppo UBD-203 EU.
    • Ampli Denon AVR X4500H.
    • Enceintes BC Acoustique + Caisson Rel Q400E.

    Testé à partir de checkdiscs fournis par l’éditeur (accompagné du boîtier Steelbook qui va bien).

    Présenté en compétition officielle au Festival de Cannes en mai dernier suivi d’une sortie dans les salles obscures dans la foulée, Les Crimes du futur n’aura suscité qu’un intérêt modéré aussi bien auprès des critiques que des connaisseurs de longue date de Cronenberg. Bien qu’il se défende dans l’interview proposée en bonus de faire des références intentionnelles à ses propres films ou à ceux d’autres cinéastes, la raison de cet accueil mitigé est peut-être à chercher du côté d’un film qui, in fine, ne fait ni plus ni moins que ressasser des thématiques que Cronenberg a déjà exploré maintes fois, en mieux, dans son rapport à la chair, à la psyché humaine et in extenso aux liens qui unissent les deux. Quoi de plus normal après tout de la part d’un cinéaste qui se définit lui-même comme un existentialiste. Lui qui confesse par ailleurs qu’il aurait très bien vécu une fin de carrière avec Maps to the Stars (2014), son précédent film. C’était sans compter sur ce script qui prenait la poussière depuis une vingtaine d’années sur une étagère exhumé par le producteur Robert Landos qui avait déjà travaillé avec Cronenberg sur Crash (1996), eXistenZ (1999) et Les Promesses de l’ombre (2007).

    De haut en bas :

    • Blu-ray
    • Blu-ray 4K UltraHD

    Adapter ce script que le cinéaste avait à l’époque situé l’action à Toronto avant d’être relocalisée à Athènes (permettant ainsi de bénéficier d’avantages financiers incitatifs en Grèce), ne fut pas une mince affaire. Les Crimes du futur fut en effet décliné par Amazon et Netflix dixit les propos de Cronenberg et prit trois ans à se financer en dépit de son casting de stars : Léa Seydoux, Kristen Stewart et Viggo Mortensen qu’il retrouve pour la 4ème fois après A History of Violence (2005), Les Promesses de l’ombre (2007) et A Dangerous Method (2011). De toute évidence, plus grand monde ne semblait vouloir financer une œuvre de SF que l’on qualifiera d’intimiste et dont le titre fait écho aux angoisses d’une part grandissante de la population mondiale quant aux répercussions des activités humaines sur l’environnement et in fine sur son propre métabolisme ainsi que celui des générations futures. À ce sujet, si Cronenberg déclare qu’une partie du public risque de quitter la salle au bout de cinq minutes en raison de la scène d’ouverture très choquante selon lui, il n’est pas dit que ceux qui resteront jusqu’à la fin en ressortiront conquis en comparaison d’autres œuvres de SF ayant déjà dépeint cet avenir peu reluisant de l’humanité. On pensera au hasard au mythique Soleil vert (1973) de Richard Fleischer dans un registre certes davantage orienté polar mais à la thématique de fond très similaire.

    Comme rappelé en introduction, à l’heure où nous rédigeons ces lignes, seuls deux longs-métrages de David Cronenberg sont disponibles sur support Ultra HD : Crash (1996), sorti en 2020 chez Carlotta au sein de sa prestigieuse Collection Ultra Collector (des éditions 4K sont également disponibles en Allemagne chez Turbine et au Royaume-Uni chez Arrow) et Les Promesses de l’ombre (Eastern Promises, 2007) sorti en début d’année chez Kino Lorber aux États-Unis. À cela s’ajoutera Vidéodrome (1983) attendu en octobre au Royaume-Uni chez Arrow. Dans l’entrefaite sort donc ce mois-ci Les Crimes du futur chez Metropolitan dans une édition Blu-ray 4K Ultra HD qui pour l’instant est une première mondiale et une exclusivité FNAC estampillée « Édition Spéciale Limitée Steelbook ».

    Dixit les informations techniques fournies par la bible mondiale du cinéma qu’est IMDB, informations qu’il convient toutefois de prendre parfois avec des pincettes, Les Crimes du futur a été tourné à l’aide de caméras Arri Alexa Mini et a fait l’objet d’un Digital Intermediate 4K. Si tel est bien le cas, nous sommes donc ici en présence d’une image au format 1.85:1 encodée en HEVC 2160/24p Dolby Vision à partir d’un master 4K. C’est peu de dire que le rendu vidéo fait preuve d’une précision chirurgicale du début à la fin. En atteste le tout premier plan post-générique d’ouverture avec ce paquebot de croisière échoué qui bénéficie d’une profondeur de champ plus que remarquable et d’un niveau de définition idoine lorsque la caméra pivote avant de s’arrêter sur ce petit garçon qui servira de fil rouge narratif à toute l’intrigue. La séquence qui suit, digne d’une tragédie grecque dans la pénombre d’une maison, laisse place à une très belle lisibilité. Une qualité que l’on retrouvera par ailleurs tout au long du film dont une large majorité de scènes se déroule soit de nuit en extérieur, soit dans des pièces pour la plupart faiblement éclairées.

    Confiée aux bons soins de Carol Spier, collaboratrice de longue date de Cronenberg, la direction artistique offre une approche très « dépouillée » pour ne pas dire « décrépite », notamment au niveau des décors où tout semble tomber en morceaux. La photographie du film renforce cette sensation et fait fi de couleurs éclatantes pour laisser place à une approche colorimétrique très « sale ». Une direction artistique idéalement restituée par ce rendu vidéo, exempt du moindre défaut de copie (tournage numérique oblige) et d’encodage, rehaussé par des couleurs parfaitement saturées et contrastées. En attestent les nombreux plans où le personnage interprété par Viggo Mortensen est revêtu d’une toge noire qui enveloppe tout son corps à l’exception de son visage et où l’on peut malgré tout parfaitement distinguer sa silhouette. Dans le même ordre d’idée, deux séquences du film présentent des plans en noir et blanc, la première à la 18ème minute et l’autre au cours de la scène finale, avec là encore un magnifique rendu vidéo. Une dernière remarque : tourné en numérique et découlant de toutes évidences d’une volonté du cinéaste, Les Crimes du futur laisse apparaître un rendu vidéo certes irréprochable mais ultra lissé et dépourvu du moindre grain.

    Côté son et compte-tenu une fois encore de l’approche « SF minimaliste » du film, il ne faudra pas s’attendre à une débauche d’effets sonores. La quasi-totalité de la bande-son s’articule ainsi sur la façade avant avec une place de choix accordée aux dialogues, parfaitement limpides en toutes occasions. La seule exception notable est à mettre au crédit des compositions signées Howard Shore, lui aussi collaborateur de longue date de Cronenberg, qui bénéficient d’une très belle amplitude multicanaux dès le générique d’ouverture, au cours de cette scène d’autopsie en public avec une musique très enveloppante (25min) ou encore cette scène de « danse » (36min). VO et VF sont par ailleurs toutes deux logées à la même enseigne avec des pistes DTS-HD Master Audio 5.1. Il n’est pas dit que des pistes Dolby Atmos ou DTS:X auraient apporté quoi que ce soit de plus en termes de rendu acoustique.

    Côté bonus, si un making of ou un commentaire audio en bonne et due forme n’aurait pas été de refus, nous apprécierons malgré tout l’effort éditorial consenti avec la présence d’une interview de 15 minutes de David Cronenberg (proposée en définition Ultra HD sur le disque 4K) aux côtés d’une featurette et d’une bande-annonce.

    Addendum du 20/09/2022 : Suite à la mise en ligne de l’article, l’éditeur nous a indiqué que nous étions passés à côté de « deux brèves interviews (un peu) cachées ». En réinsérant la galette dans le lecteur et en fouillant un peu, nous sommes parvenus à les dénicher assez facilement :

    • Allez sur « Suppléments > Film annonce » puis faire « Bas » pour accéder à un entretien avec Howard Shore (3min 16s), filmé en visioconférence, qui revient sur cette 16ème collaboration (!!!) avec Cronenberg.
    • Faire ensuite « Droite » pour accéder à un entretien avec Alexandra Anger et Monica Paves (3min 05s), responsable des prothèses, qui évoquent quant à elles leur travail avec le cinéaste ainsi qu’avec Carol (Spier).

    Les plus

    • Un rendu vidéo de tout premier choix.
    • Un boîtier Steelbook, c’est toujours plus classe.
    • Un film de Cronenberg en 4K, ça ne se refuse pas…

    Les moins

    • … même s’il ne s’agit pas là de son meilleur.
    • Une interactivité un peu « légère ».
    Les Crimes du futur – Édition Blu-ray 4K Ultra HD

    Résumé : Alors que l’espèce humaine s’adapte à un environnement de synthèse, le corps humain est l’objet de transformations et de mutations nouvelles. Avec la complicité de sa partenaire Caprice (Léa Seydoux), Saul Tenser (Viggo Mortensen), célèbre artiste performer, met en scène la métamorphose de ses organes dans des spectacles d’avant-garde. Timlin (Kristen Stewart), une enquêtrice du Bureau du Registre National des Organes, suit de près leurs pratiques. C’est alors qu’un groupe mystérieux se manifeste : ils veulent profiter de la notoriété de Saul pour révéler au monde la prochaine étape de l’évolution humaine…

    Disque 1 : Les Crimes du futur en Blu-ray 4K Ultra HD

    Spécifications techniques :

    • Image : 1.85:1 encodée en HEVC 2160/24p Dolby Vision
    • Langues : Anglais & Français DTS-HD Master Audio 5.1, Audiodescription DTS-HD Master Audio 2.0
    • Sous-titres : Français, Français pour sourds et malentendants
    • Durée : 1h 47min 26s

    Bonus (HD et VOSTF) :

    • Entretien avec David Cronenberg (15min 10s, Ultra HD)
    • Featurette (4min 51s)
    • Bande-annonce (1min 19s)

    Disque 2 : Les Crimes du futur en Blu-ray

    Spécifications techniques :

    • Image : 1.85:1 encodée en AVC 1080/24p
    • Langues : Anglais & Français DTS-HD Master Audio 5.1, Audiodescription DTS-HD Master Audio 2.0
    • Sous-titres : Français, Français pour sourds et malentendants
    • Durée : 1h 47min 54s

    Bonus (HD et VOSTF) :

    • Entretien avec David Cronenberg (15min 12s)
    • Featurette (4min 51s)
    • Bande-annonce (1min 19s)

    Captures Blu-ray
    Cliquez pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

    Captures Blu-ray 4K Ultra HD
    Cliquez pour les visualiser au format HD natif 3840×2160

      Lâchez-vous !

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *