Archives de catégorie : Cinéma

Journal d’une festivalier – Cannes Jour 7 et fin

Ce septième jour sera notre dernier à cette 75ème édition du festival de Cannes. Nous ne verrons donc pas les films de Kelly Reichardt, Hirokazu Kore-Eda ou Lukhas Dont. Mais notre choix ayant été de privilégier d’abord Un certain regard et des œuvres moins mises en avant, nous ne regrettons rien. Bien au contraire.

Continuer la lecture de Journal d’une festivalier – Cannes Jour 7 et fin

Journal d’un festivalier – Cannes Jour 6

Journée chargée aujourd’hui puisqu’en plus des quatre projections et du dorénavant rituel petit déjeuner sur la plage Nespresso, nous sommes allés assister au « colloque » du 75eme anniversaire du festival de Cannes. Pour célébrer ces trois quart de siècle, Thierry Frémaux a eu l’idée de réunir des réalisateurs afin de les interroger sur ce qu’était être cinéaste aujourd’hui et comment ils voyaient l’évolution cinéma. Les discussions étaient libres, non filmées. Le panel d’invité était assez particulier : Costa-Gavras, Paolo Sorrentino, Claude Lelouch, Guillermo del Toro, Mathieu Kassovitz, Gaspar Noé, Michel Hazanavicius… soit des hommes blancs de plus de 50 ans pour évoquer le cinéma actuel. On ne s’étonnera guère des positions prises par certains qui relève du déni ou du conservatisme : « mais les gens vont retourner en salle », « les plateformes c’est juste une mode » et autres « on fait trop de films ». Del Toro était étonnamment le plus progressiste à expliquer qu’il fallait suivre le changement plutôt que chercher à le repousser car, même si ça peut faire mal, les évolutions sont inévitables. Le colloque continue demain mais si c’est pour entendre encore la même chose dans la bouche d’autres personne, on ira plutôt voir un film.

Continuer la lecture de Journal d’un festivalier – Cannes Jour 6

Journal d’un festivalier – Cannes Jour 5

Cette cinquième journée au festival de Cannes a débuté comme le ciel d’hier, avec des nuages et de la grisaille, ce qui n’a pas empêché de la débuter par un petit déjeuner face à la mer avant de rejoindre le pavillon japonais où a eu lieu la présentation d’un nouveau festival de films d’animation. Consacré au long métrage et présenté par le réalisateur Mamoru Oshii, le producteur Taro Maki et le critique Tadashi Sudo, il se déroulera à Niiagata et sera consacré au long métrage. La première édition aura lieu en mars 2023 et on attend encore le festival généraliste qui remplacera l’historique festival d’Hiroshima récemment disparu.

Continuer la lecture de Journal d’un festivalier – Cannes Jour 5

Journal d’un festivalier – Cannes Jour 4

Alors que le ciel se couvrait quelque peu et que certains avaient peur de l’orage, cette journée cannoise fut française (et sans pluie). Nous avons vu quatre films français sans forcément le vouloir puisque l’un d’eux est dû à un léger raté qui nous a fait manquer Les Nuits de Mashhad (Holy Spider) d’Ali Abassi. Juste avant la projection de celui-ci nous avons pu découvrir Retour à Séoul de Davy Chou et Les Pires de Lise Akoka et Romane Guéret présentés à Un Certain Regard. Les deux ont eu de telles ovations – bien méritées – que les projections ont démarré en retard, ce qui nous a fait arriver cinq minutes trop tard à la troisième. Pour compenser, nous nous sommes rendus à l’ACID pour voir Magdala de Damien Manivel avant de terminer la journée par Revoir Paris d’Alice Winocour sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs.

Continuer la lecture de Journal d’un festivalier – Cannes Jour 4

Journal d’un festivalier – Cannes Jour 3

Le festival de Cannes se poursuit, comme toujours, sous un ciel aussi bleu que celui de son affiche et imperméable au reste du monde. Comme à chaque nouvelle édition, il est en effet amusant de voir à quel point la bulle cannoise est épaisse au point d’avoir l’impression que, pendant 10 jours, le monde entier ne parlerait uniquement que de cinéma. Aucun écho de guerre, de politique, de Mbappé ou autre. Juste des films. Mais bon, le monde réel n’existe que par les images et les sons que l’on veut bien nous mettre en scène.

Continuer la lecture de Journal d’un festivalier – Cannes Jour 3