Image Une - Canne 2022

Cannes 2022 : L’officielle et Un certain regard

Cannes 2022 aura t-il droit à un retour à la normale ? Plus ou moins, en tout cas on l’espère. Après une année blanche en 2020 et une édition décalée en juillet en 2021, le festival est de retour en mai et entièrement en présentiel. Surtout, le nombre d’accrédités devrait être pratiquement similaire à la période pré-covid avec déjà plus de 35 000 professionnels enregistrés contre 40 000 en 2019 (et 20 000 l’année passée). Seuls les ressortissants de certains pays toujours confinés, à l’image de la Chine, risquent d’avoir quelques difficultés pour se déplacer jusque sur la Croisette. Les partenaires évoluent également avec la disparition de Canal + et l’arrivée de France Télévision, Brut ou Tiktok à la place. Le regard sur les médias évolue, mais pas vraiment à travers la sélection qui peine à se renouveler ou à intégrer les nouvelles images.

Affiche - Festival de Cannes 2022

Cette 75eme édition du festival de Cannes verra un nombre plus limité de films projetés pendant la quinzaine par rapport à 2021. Thierry Frémaux expliquait la profusion de titres l’année passée par l’annulation de la manifestation en 2020. Reste que si une sélection disparait (Cannes pour le climat), le reste est relativement inchangé et ce sont tout de même plus de 70 films contre 84 l’année dernière qui seront montrés. Cannes Premières, section inaugurée en 2021, perdure. Il est toujours difficile de savoir ce qu’elle est : ni du hors compétition ni des séances spéciales, elle a l’air d’une succursale pour cinéastes de renom désireux d’être présents sans avoir eu les honneurs de la compétition : Olivier Assayas et Emmanuel Mouret disputent la place à Rachib Bouchareb, Dominik Moll et Serge Bozon.

Cannes 2022 sera également le retour des stars et des tapis rouges après une certaine disette due à la pandémie. À ce titre, plusieurs titres détachent : le nouveau Top Gun en tête suivi par les derniers George Miller et Baz Luhrman, tous trois hors compétition, comme Nicolas Bedos et Cédric Jimenez. En séances spéciales, comme souvent, on verra plusieurs documentaires signés par des habitués (Patricio Guzman, Ethan Coen ou Sergueï Loznitsa). C’est là que se trouve le seul film d’animation présent, évidemment dans la case enfants, avec Le Petit Nicolas. À l’heure où cette forme devient l’un des moteurs de la production française et de la diffusion internationale, on ne peut que regretter le conservatisme du festival vis-à-vis de l’animation.

La Nuit du 12 - Affiche

Dans la compétition officielle, les cinéphiles retrouveront un grand nombre de noms déjà passés par la plus courue des sections du festival (James Gray, Kirill Serebrennikov, Park Chan-wook ou Arnaud Desplechin pour ne citer que ceux-là). Plusieurs ont même déjà été palmés (les frères Dardenne par deux fois, Hirokazu Kore-eda, Cristian Mungiu ou Ruben Östlund). Par ailleurs, si certains cinéastes, tantôt remarqués à Un certain regard (Ali Abbasi, Léonor Seraille, Lukas Dhont), offrent de nouvelles perspectives, le renouvellement de génération ne sera pas l’apanage de ce Cannes 2022. Certains semblent avoir toujours été là, figés dans le temps, à l’image de David Cronenberg, Jerzy Skolimowski ou Claire Denis. Et si Frémaux martèle à longueur de temps son combat pour la parité, évoquant le nombre de réalisatrices une fois encore présentes à Un certain regard (10 sur 22), il omet de dire que seules 5 sont en lice en compétition officielle sur les 23 cinéastes qui la compose.

Hirokazu Kore-Eda - Broker

C’est donc du côté de la sélection Un certain regard que nos regards se tourneront. Cette section apparaît plus jeune, diversifiée et surtout novatrice par rapport aux autres. Avec huit premiers films et aucun auteur célèbre, elle s’affirme donc comme le lieu des véritables découvertes de ce Cannes 2022 avec des œuvres probablement plus fragiles, différentes et donc d’autant plus importantes. C’est également là qu’on pourra voyager davantage avec des créations venues de pays à la production cinématographique parfois plus rare comme la Turquie, la Norvège, la Palestine, le Costa Rica, L’Islande ou Le Pakistan.

Du côté des séances de  minuit, on retiendra Fumer fait tousser de Quentin Dupieux et Moonage daydream de Brett Morgen, documentaire sur David Bowie.

 

La liste complète des films du festival de Cannes 2022 ci-dessous :

Film d’ouverture

  • Coupez !  – Michel Hazanavicius (Hors Compétition)

En Compétition

  • Holy Spider – Ali Abbasi
  • Les Amandiers – Valeria Bruni Tedeschi
  • Les Crimes du futur (Crimes of the Future) – David Cronenberg
  • Tori et Lokita – Jean-Pierre et Luc Dardenne
  • Stars at noon – Claire Denis
  • Frère et sœur – Arnaud Desplechin
  • Close – Lukas Dhont
  • Armageddon Time – James Gray
  • Les Bonnes étoiles (Broker) – Kore-eda Hirokazu
  • Nostalgia – Mario Martone
  • RMN – Cristian Mungiu
  • Triangle of Sadness – Ruben Östlund
  • Haeojil Gyeolsim (Decision to leave) – Park Chan-wook
  • Showing Up – Kelly Reichardt
  • Leila’s Brothers – Saeed Roustaee
  • Boy from Heaven – Tarik Saleh
  • La Femme de Tchaïkovsky – Kirill Serebrennikov
  • Tourment sur les îles – Albert Serra
  • Un petit frère – Léonor Seraille
  • Hi-Han (Eo) – Jerzy Skolimowski
  • Le Otto montagne – Charlotte Vandermeersch, Felix Van Groeningen

Un certain regard

  • Tirailleurs – Mathieu Vadepied (ouverture)
  • Les Pires – Lise Akoka et Romane Gueret
  • Kurak Günler (Burning Days) – Emin Alper
  • Plus que jamais – Emily Atef
  • Metronom – Alexandru Belc
  • Retour à Séoul – Davy Chou
  • Sick of Myself – Kristoffer Borgli
  • Domingo y la niebla (Domingo et la brume) – Ariel Escalante Meza
  • Plan 75 – Hayakawa Chie
  • Beast – Riley Keough et Gina Gammell
  • Mediterranean Fever – Maha Haj
  • Corsage – Marie Kreutzer
  • Bachennya Metelyka (Butterfly Vision) – Maksim Nakonechnyi
  • Harka – Lofty Nathan
  • Vanskabte Land (Godland) – Hlynur Palmason
  • Rodéo – Lola Quivoron
  • Joyland – Saim Sadiq
  • The Silent Twins – Agnieszka Smocynska
  • Le Bleu du caftan – Maryam Touzani
  • The Stranger – Thomas M. Wright

Hlynur Palmason - GodlandGodland

Cannes Première

  • Nos frangins – Rachid Bouchareb
  • Esterno Notte – Marco Bellocchio
  • Don Juan – Serge Bozon
  • Dodo – Panos H. Koutras
  • La Nuit du 12 – Dominik Moll
  • Chronique d’une liaison passagère – Emmanuel Mouret
  • As bestas – Rodrigo Sorogoyen
  • Irma vep (série) – Olivier Assayas

Hors-compétition

  • Top Gun : Maverick – Joseph Kosinski
  • Elvis – Baz Luhrmann
  • Novembre – Cédric Jimenez
  • Trois mille ans à t’attendre (Three Thousand years of Longing) – George Miller
  • Mascarade – Nicolas Bedos
  • L’Innocent – Louis Garrel

Rodrigo Sorogoyen - As bestasAs bestas

Séances spéciales

  • All That Breathes – Shaunak Sen
  • The Natural History of Destruction – Sergueï Loznitsa
  • Jerry Lee Lewis : Trouble in Mind – Ethan Coen
  • Mi Pais imaginario – Patricio Guzman
  • The Vagabonds – Doroteya Droumeva
  • Riposte féministe – Marie Perennès, Simon Depardon
  • Restos do Vento – Tiago Guedes
  • Salam – Mélanie « Diam’s », Houda Benyamina, Anne Cissé
  • Le petit Nicolas : qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? – Amandine Fredon, Benjamin Massoubre
  • Marceli – Jasmine Trinca

Séances de minuit

  • Hunt – Lee Jung-jae
  • Fumer fait tousser – Quentin Dupieux
  • Rebel – Adil El Arbi, Bilall Fallah
  • Moonage Daydream – Brett Morgen

Le Petit Nicolas

  Lâchez-vous !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.