Archives par mot-clé : Denis Villeneuve

Fiche film : Dune (2020)

Dune est adapté de la première partie du roman au titre éponyme écrit par Frank Herbert et paru pour la première fois en 1965. Le livre, qui a donné lieu à une saga littéraire de science-fiction on ne peut plus riche, a déjà été adapté en 1984 par David Lynch, dans un film qu’il a par la suite renié avec Kyle MacLachlan, Francesca Annis, Jürgen Prochnow et Sting. Dune a également été exploité à la télévision, en deux séries : Dune (2000) et Les Enfants de Dune (2003).

Continuer la lecture de Fiche film : Dune (2020)

Dune (2020) – En manque d’épice !

Ce qui frappe d’entrée avec cette nouvelle incursion de la part de Villeneuve dans la psyché de son adolescence de cinéma, c’est cette volonté quasi obsessionnelle à vouloir coller le plus possible au récit foisonnant et limite indigeste imaginé par Franck Herbert. Un roman de SF au pedigree si méta qu’il reste d’ailleurs le moteur et le socle de moult déclinaisons littéraires et cinématographiques depuis sa première parution en 1965 à commencer par un certain Star Wars qui s’en est inspiré si outrageusement que Franck Herbert a voulu attaquer pour plagiat Georges Lucas sans jamais toutefois passer à l’acte. Voici donc son Dune qui en s’appuyant sur une narration ultra dense semble vouloir prendre à contre-pied l’impression « splendide coquille vide » laissée par Blade Runner 2049. D’autant que la mise en scène n’a rien perdu de sa furia grandiose en cours de route. Mais alors pourquoi a-t-on l’impression que le cinéma de Denis Villeneuve n’évolue plus depuis 2013 et Prisoners ? Pis, qu’il semble même s’enfoncer dans quelque chose de totalement régressif, atone et in fine chiant à en mourir.

Continuer la lecture de Dune (2020) – En manque d’épice !

Blade Runner 2049 : I’ve seen things you people wouldn’t believe

Après la somptueuse édition du film originel de 1982 parue en septembre dernier, c’est à présent au tour de la suite, Blade Runner 2049, réalisée par Denis Villeneuve, de débarquer sur support Blu-ray 4K Ultra HD dans une édition toute aussi époustouflante. À tout le moins sur le plan technique. Quant au pendant artistique de la chose, c’est une autre histoire.

Continuer la lecture de Blade Runner 2049 : I’ve seen things you people wouldn’t believe

Blade Runner 2049 : Humain, trop humain !

D’abord, contextualisons un tantinet les choses. En gros, je vais vous parler (un peu seulement, pas d’inquiétude) de moi. Nous sommes en 1983 et j’ai 13 ans. Mon père, cet homme de goût, a acheté un magnétoscope Betamax qui lui a coûté un bras et une jambe. Nous voici donc recta au vidéoclub à 15 minutes en voiture de notre home sweet home pour nous dégoter un truc à lui donner à manger. 500 dollars plus tard (le prix à payer pour s’abonner, la location de la K7 et le chèque de garantie), on repart avec un film qui s’appelle Blade Runner choisit par mes soins parce que Harrisson Ford bordel, l’aventurier au chapeau Fédora quand ce n’était pas Han Solo. Précisons qu’à ce stade de l’histoire, nous habitions alors un patelin exotique entouré d’eau dont le Président nommé à vie s’appelait Jean-Claude Duvalier. À part ça, le gérant du vidéo club n’a jamais revu la K7. D’abord, parce que nous déménagions précipitamment quelques semaines plus tard pour Paris (ceci est une autre histoire) et ensuite parce que le film de Ridley Scott avait tellement chamboulé ma jeune vie de pucelle en mal de sensations visuelles fortes qu’il n’était nullement question que je m’en sépare.

Continuer la lecture de Blade Runner 2049 : Humain, trop humain !