Tous les articles par Francis Moury

Contes cruels de la jeunesse (1960) en Blu-ray chez Carlotta

Contes cruels de la jeunesse (Seishun zankoku monogatari – 1960) de Nagisa Ōshima (1932-2013) est le second film de sa « trilogie sociale » ou sa « trilogie de la jeunesse » : il se situe dans sa filmo entre Une ville d’amour et d’espoir / Le Garçon qui vendit la colombe (Ai to kibo no machi – 1959) et L’Enterrement du soleil / La Tombe du soleil (Taiyo no hakaba – 1960). Chacun est autonome sur le plan du scénario mais leur lien thématique est la marginalité de la jeunesse dans la société japonaise. Il y a une dynamique dans cette trilogie qui commence par un néo-réalisme assez sage pour s’élever progressivement vers une description baroque à la violence graphique de plus en plus insistante.

Continuer la lecture de Contes cruels de la jeunesse (1960) en Blu-ray chez Carlotta

Nazarin (1959) de Luis Buñuel en Blu-ray chez Elephant Films

« Si le Christ revenait, ils le crucifieraient à nouveau. On peut être relativement chrétien mais l’être absolument pur, l’innocent, est condamné à l’échec. (…) Vous avez employé le mot ambigu (à propos de Nazarin). Je suis d’accord. Le style est ambigu et c’est pour cela qu’il m’intéresse. (…) C’est le mystère qui m’intéresse. Le mystère est l’élément essentiel de toute œuvre d’art. Je ne me lasserai pas de le répéter. »
Luis Buñuel, extrait d’un entretien avec Elena Poniatowska, paru in Revista de la Universidad de Mexico, janvier 1961, cité in  Ado Kyrou, Luis Buñuel, éditions Pierre Seghers, collection Cinéma d’aujourd’hui, Paris juin 1962, page 111.

Continuer la lecture de Nazarin (1959) de Luis Buñuel en Blu-ray chez Elephant Films

Marché de brutes (1948) de Anthony Mann en Blu-ray chez Rimini

Marché de brutes d’Anthony Mann est un film noir policier de série B d’une veine toute différente de La Brigade du suicide (T-Men) réalisé par ce même Anthony Mann mais dont le succès rendit possible son financement. Mann s’y révèle davantage lyrique même s’il remplit sans problème le cahier générique des charges relatif à la violence.

Continuer la lecture de Marché de brutes (1948) de Anthony Mann en Blu-ray chez Rimini

La Condition de l’homme – La fresque humaniste de Kobayashi en Blu-ray

La Condition de l’homme (Ningen no joken) est un film de 574 minutes réalisé par Masaki Kobayashi composé de trois parties : Il n’y a pas de plus grand amour / Pas de plus grand amour (1959 – 205min), Le Chemin de l’éternité (1959 – 178min), La Prière du soldat (1961 – 205min) toutes distribuées au Japon entre 1959 et 1961.
Chaque partie est divisée en deux sections soit 6 sections au total que le sous-titrage français appelle film : « Premier film » étant la première section de la première partie, « Deuxième film », la deuxième section de la première partie, « Troisième film » la première section de la seconde partie, « Quatrième film » la seconde section de la seconde partie, « Cinquième film » la première section de la troisième partie, « Sixième film » la seconde section de la troisième partie.
La première partie, tournée en 1958, fut exploitée au Japon à partir du 15 janvier 1959 ; la deuxième à partir du 20 novembre 1959 et la troisième à partir du 28 janvier 1961. Par la suite, les cinémas japonais organisèrent régulièrement des séances montrant en une seule journée les trois parties à la suite avec au moins 5 ou 10 minutes d’interruptions entre les six parties, voire une interruption plus longue à l’heure du déjeuner et du dîner : une séance complète pouvait durer entre 10 et 12 heures. Selon l’acteur Tatsuya Nakadai, elles faisaient régulièrement salle comble.

Continuer la lecture de La Condition de l’homme – La fresque humaniste de Kobayashi en Blu-ray

Barbara Shelley (1932-2021)

Barbara Shelley, une des actrices stars de la société de production Hammer Films des années 1960-1970, est morte. Née à Londres le 13 février 1933 sous le nom de Barbara Kowin, le virus Covid19 vient de l’emporter en Angleterre à 88 ans, le 04 janvier 2021. Elle avait probablement choisi son pseudonyme en hommage au poète romantique anglais Percy B. Shelley (ce même Shelley qui préfaça en 1818 le roman fantastique Frankenstein écrit par sa seconde épouse Mary W. Shelley). Star du cinéma fantastique anglais, elle tourna plusieurs rôles en vedette pour le cinéaste Terence Fisher, réalisateur majeur du genre. Elle aura animé une centaine de titres, dont une bonne trentaine de longs-métrages (le restant est constitué de téléfilms) de 1955 à la fin des années 1980.

Continuer la lecture de Barbara Shelley (1932-2021)