Archives par mot-clé : Jean Gabin

Coin de Mire Cinéma – Vague 6

C’est déjà l’heure de la vague 6 chez Coin de Mire Cinéma alors que l’on est persuadé que même avec les confinements et autres couvre-feux vous n’êtes pas encore venus à bout des titres qui ont vus le jour lors des vagues précédentes. Mais que voulez-vous, il faut bien avancer ma bonne dame et tenter de suivre le rythme pantagruélique de cet éditeur qui en un petit peu plus de deux ans s’est imposé comme un incontournable dans son domaine. Soit le cinéma français de patrimoine et plus précisément un maximum de films avec Jean Gabin, véritable péché mignon de Thierry Blondeau grand manitou et ordonnateur de Coin de Mire Cinéma. Et de fait, trois des six films proposés dans cette nouvelle vague sont portés par sa seule stature devenue mythique aujourd’hui. Encore que Le Chat, le meilleur des trois pour ne pas dire des six, est indissociable de l’immense Simone Signoret que l’on retrouve au demeurant dans La Veuve Couderc aux côtés de Alain Delon. Et si on termine ce rapide balayage en mentionnant Gérard Philippe et Fernandel, autant affirmer tout de go que voilà encore une salve qui a de la gueule.

Continuer la lecture de Coin de Mire Cinéma – Vague 6

Coin de Mire Cinéma – Vague 5

C’est déjà l’heure de la vague 5 chez Coin de Mire Cinéma alors que l’on est persuadé que même avec les confinements et autres couvre-feux vous n’êtes pas encore venus à bout des titres qui ont vus le jour lors des vagues précédentes. Mais que voulez-vous, il faut bien avancer ma bonne dame et tenter de suivre le rythme pantagruélique de cet éditeur qui en à peine deux ans s’est imposé comme un incontournable dans son domaine. Soit le cinéma français de patrimoine et plus précisément un maximum de films avec Jean Gabin, véritable péché mignon de Thierry Blondeau grand manitou et ordonnateur de Coin de Mire Cinéma. Et de fait, trois des six films proposés dans cette nouvelle vague sont portés par sa seule stature devenue mythique aujourd’hui. Et trois « Maigret » de surcroît. De ceux qui ont définitivement installé le personnage créé par Simenon au Panthéon de la mémoire collective française pour ne pas dire internationale. Quant aux trois autres titres proposés, ils ne sont pas en reste niveau têtes d’affiche mythiques puisque on pourra y croiser au débotté Charles Aznavour, Jean-Claude Brialy, Jean Carmet, Mireille Darc, Danielle Darrieux, Alain Delon, Fernandel, Louis de Funès, Michel Simon, Lino Ventura dans Le Diable et les 10 commandements de Julien Duvivier. Pierre Fresnay, François Perier dans Les Évades de Jean-Paul Le Chanois. Ou encore Michèle Morgan, Charles Boyer et Arletty dans Maxime d’Henri Verneuil.

Continuer la lecture de Coin de Mire Cinéma – Vague 5

Coin de Mire Cinéma – Vague 3

On avait à peine bouclé la vague 2 que voilà l’éditeur Coin de Mire Cinéma toquant à la porte du site pour nous proposer une troisième salve de titres. Il est vrai aussi que l’on avait un chouïa lambiné durant la touffeur d’un été forcément propice à se la couler douce. Ce qui au final nous a donné juste le temps de relire et de mettre en ligne notre papier puis de prendre une douche, d’avaler un morceau pour remettre fissa le bleu de chauffe avec l’ambition d’être un tantinet plus rapide. De toute façon, plus long, c’était pas possible.

Continuer la lecture de Coin de Mire Cinéma – Vague 3

Coin de Mire Cinéma – Vague 2

Alors vous allez me dire mais elle est où la « Vague 1 ». Et nous on aurait alors envie de vous répondre : DTC ! Oui on sait c’est nul mais mes enfants adorent. Ah si quand même, on peut vous renvoyer sur cette belle chronique du René Clair ici (issu de la première vague, oui Monsieur, où l’on parle en détail du concept dit de « La Séance », intitulé au demeurant de cette collection) mais aussi sur cette vidéo dite unboxing aux 705 vues à date dont 692 proviennent de l’auteur de ces lignes.
Comme quoi, on avait un peu bossé quand même. Et puis comme Coin de Mire Cinéma, ce nouvel éditeur mû essentiellement par la passion et un portefeuille de mécène bien ventru, nous a (encore) à la bonne (ils sont en effet peu nombreux dans le métier) et qu’il a eu l’excellente idée de nous envoyer cette deuxième vague de titres bourrée de cochoncetés des plus recommandables, on s’est tout naturellement dit qu’il fallait honorer cette confiance et accessoirement virer, au moins provisoirement, le T de l’acronyme plus haut (vous l’avez ?) afin de retomber sur nos pattes.

Continuer la lecture de Coin de Mire Cinéma – Vague 2

La reco couch potato du week-end : La Belle équipe

Profil 1 : Vous n’avez pas envie de bouger. Vous êtes là, assis sur votre canapé à faire votre couch potato. Vous vous demandez quoi regarder à la télé. Vous disposez de 150 chaînes dont une vingtaine dédiée au cinéma. Vous zappez. Mais que choisir ?

Profil 2 : Vous êtes toujours aussi flémard. Vous disposez d’une connexion fibre ou ADSL +, vous êtes abonné à une ou plusieurs plateformes VOD légales ou vous avez l’habitude de passer votre temps sur des sites pas trop halal à télécharger comme un porc… Bref l’un dans l’autre le choix est pléthorique et là encore vous ne savez quoi choisir.

Profil 3 : Le canapé est toujours autant votre ami. Vous avez une collection de Blu-ray / DVD qui gonfle votre compagne ou compagnon tellement il y en a partout. Vous aimez posséder mais devant de tels gratte-ciels de boîtiers il vous faut la soirée pour prendre une décision et le temps de revenir, votre moitié s’est bien entendu endormi(e).

Bref, on est tous passé par là. Et ce rendez-vous pas forcément hebdo est là pour vous enlever cette terrible épine du pied qui se résume en une seule et unique question : on regarde quoi ce soir ?

Ô, on ne cherche pas à faire dans l’original mais on va essayer pour le coup de parler de films qui nous causent, qui nous ont marqués ou qui mériteraient d’être (re)vus sans pour autant chercher à faire dans de la cinéphilie de comptoir où le lever du coude est aussi important que de débiter des théories de cinéma fumeuses dans une langue devenue pâteuse.

L’idée est donc de vous conseiller un ou deux films à se mater seul ou en couple, entre potes ou en famille le temps d’un week-end ou plus si affinité. On va aussi essayer de vous guider quant à la meilleure façon de le (re)voir tant en DVD, en téléchargement légale ou illégale (on n’est pas sectaire à DC) ou s’il devait y avoir un passage en téloche. Vous pouvez aussi vous garder cette reco (pour recommandation, un terme de marketeux qui fait florès chez les distributeurs de films branchouilles de la capitale) pour vous la mettre derrière l’oreille et la fumer pour plus tard (oui, la chute n’est pas terrible mais on n’a pas trouvé mieux).

Ce week-end on vous propose de (re)découvrir

Continuer la lecture de La reco couch potato du week-end : La Belle équipe